ANSS

ANSS

Prise en charge des nourrissons exposés au VIH, des enfants et adolescents infectés et affectés par le VIH & Décentralisation de la prise en charge enfants et adolescents dans les antennes associatives

 

LE BURUNDI

Carte_burundi
Données épidémiologiques
Prévalence VIH adultes (15-49 ans) : 1%
Nb de femmes enceintes séropositives : 5 100
% de femmes enceintes séropositives recevant un TARV prophylactique PTME : 54 %
% d’enfants exposés au VIH ayant accès au TARV prophylactique : 42 %
% d’enfants exposés au VIH ayant accès au diagnostic précoce avant 2 mois : 11 %
Nb d’enfants vivant avec le VIH (0-14 ans) : 17 000
Nb d’enfants ayant besoin d’un TARV : 9 700
% d’enfants recevant un TARV : 21 %
Nb d’adolescents vivant avec le VIH (10-19 ans) : 11 000
% d’adolescents parmi les PVVIH : 12 %
Sources : UNICEF ( Children and AIDS Stocktaking Report, 2013) et ONUSIDA 2013.

 

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION

Selon les données ONUSIDA 2013, la prévalence du VIH au Burundi est de 1,3 % chez les 15-49 ans, avec un nombre de personnes séropositives au VIH estimé à 80 000. Fin décembre 2013, selon le rapport annuel du Programme National de Lutte contre le VIH/SIDA, 32 801 personnes séropositives étaient sous traitement ARV, dispensés dans 132 centres de prise en charge au niveau national.

Créée en 1992, l’ANSS est aujourd’hui le premier acteur de prise en charge des personnes vivant avec le VIH au Burundi avec une file active de 8 118 personnes infectées et affectées par le VIH/sida en juin 2015, dont 5 892 personnes séropositives et 4 980 sous traitement ARV. L’ensemble des bénéficiaires se voit proposer une prise en charge globale (médicale, psychologique et sociale) au Centre Turiho de Bujumbura ou dans l’une des trois antennes de l’ANSS en province (Kirundo, Gitega et Makamba). En étroite collaboration avec la SWAA Burundi, l’ANSS met en œuvre le projet Paris Sida Sud, cofinancé par la Mairie de Paris, et permettant le suivi de près de 1 300 orphelins et enfants vulnérables. L’ANSS organise par ailleurs des activités de prévention sur le VIH/sida et les IST auprès des homosexuels à Bujumbura et propose des consultations médicales spécifiques pour une centaine de patients réguliers.

Enfin, depuis août 2014, grâce au projet OPP-ERA, l’ANSS bénéficie d’un équipement de mesure de la charge virale au sein de son laboratoire. 3640 charge virales ont été réalisées en un an, dont 2062 pour les patients de l‘ANSS et 1578 réparties entre autres structures de prise en charge associatives et publiques de Bujumbura.

 

PROJETS 2016-2017 SOUTENUS PAR GRANDIR

Prise en charge des nourrissons exposés au VIH, des enfants et adolescents infectés et affectés par le VIH

A travers ce projet, l’ANSS souhaite contribuer à la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant et améliorer les conditions de vie des orphelins et autres enfants vulnérables infectés et/ou affectés par le VIH/Sida.

Les objectifs spécifiques du projet sont:
- Améliorer l’accès aux services de SSR et prévention de la transmission mère-enfant (PTME) pour les femmes vivant avec le VIH ;
- Prévenir la malnutrition chez le nourrisson (entre 0 et 2 ans) et prendre en charge les cas de malnutrition ;
- Effectuer la PEC globale des OEV infectés et/ou affectés par le VIH/Sida.

Les cibles concernées par ce projet sont :
-  1 532 orphelins et enfants vulnérables (infectés ou affectés par le VIH) qui bénéficient du dépistage du VIH, d’un suivi médical avec mise sous ARV et accès aux médicaments IO, un accompagnement psychologique (dont l’annonce du statut) à travers des activités de groupes, et des entretiens individuels, un appui social (alimentaire, scolaire, vestimentaire…). Les adolescents et jeunes bénéficient d’information sur les questions de santé sexuelle et reproductive et ont accès à des méthodes contraceptives si besoin.

-  116 femmes enceintes et 82 femmes allaitantes séropositives bénéficient d’un suivi médical dont PTME, un suivi biologique avec accès à la charge virale et dépistage du VHB, un accompagnement psychologique, un appui nutritionnel (kit alimentaires, lait maternisé, etc.) pour elles mêmes et/ou pour le nourrisson selon le cas.

Décentralisation de la prise en charge enfants et adolescents dans les antennes associatives

Ce projet vise à améliorer la prise en charge des enfants et des adolescents infectés par le VIH au niveau des antennes. Elle a pour but de renforcer l’éducation thérapeutique chez ces enfants et adolescents, améliorer l’accès des adolescents et jeunes aux services de SSR et assurer la prévention de la malnutrition chez les enfants infectés.

Les activités prévues sont :
- animer des groupes de paroles au profit des parents/tuteurs, des enfants et des adolescents,
- organiser des séances de sensibilisation sur les questions de SSR,
- assurer des consultations de SSR,
- assurer le suivi nutritionnel des enfants (tracé et analyse des courbes de croissance),
- octroyer des kits nutritionnels aux enfants.

CONTACT

ANSSANSS
Mme Jeanne Gapiya Niyonzima
Tel: 00 257 22 21 59 77
Email : nigapiya@gmail.com