Centre SAS

Centre SAS

Djiguikoura 2

 

LA COTE D’IVOIRE

 Carte_cote_ivoire
Données épidémiologiques
Prévalence VIH adultes (15-49 ans) : 2,7 %
Nb de femmes enceintes séropositives : 20 000
% de femmes enceintes séropositives recevant un TARV prophylactique PTME : 68 %
% d’enfants exposés au VIH ayant accès au TARV prophylactique : 39 %
% d’enfants exposés au VIH ayant accès au diagnostic précoce avant 2 mois : 27 %
Nb d’enfants vivant avec le VIH (0-14 ans) : 63 000
Nb d’enfants ayant besoin d’un TARV : 35 000
% d’enfants recevant un TARV : 16 %
Nb d’adolescents vivant avec le VIH (10-19 ans) : 35 000
% d’adolescents parmi les PVVIH : 8 %
Sources : UNICEF(Children and AIDS Stocktaking Report, 2013) et ONUSIDA 2013.

 

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION

La Côte d’Ivoire, avec une prévalence du VIH estimée à 2,7% sur la tranche d’âge 15-49 ans (rapport ONUSIDA, 2013) demeure l’un des pays les plus touchés par la pandémie en Afrique de l’Ouest. La prévalence y est plus forte sur Abidjan (5,1%) et sur le Centre Nord (4,4%).

Créé le 15 mai 1995, le Centre Solidarité Action Sociale (SAS) intervient dans la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH et leur famille. En reconnaissance de ses actions, L’État de Côte d’Ivoire lui a décerné en mars 2012 le statut d’association d’utilité publique. Le Centre SAS est basé à Bouaké où il dispose d’un centre materno-infantile, d’une maternité et d’un laboratoire. Une antenne a été ouverte à Korhogo, à 230 km au Nord de Bouake, incluant également un centre de prise en charge pédiatrique.

En juin 2015, la file active du Centre SAS à Bouaké est de 2 015 personnes vivant avec le VIH, dont 279 enfants, auxquels s’ajoutent 3 432 enfants et orphelins vulnérables. 1793  patients sont actuellement sous traitement ARV.

Avec le soutien de Sidaction, l’association a mis en œuvre depuis 2010 un large programme de décentralisation des services dédiés aux personnes vivant avec le VIH, en lien avec le Ministère de la Santé, sur 3 régions sanitaires de la Côte d’Ivoire (Gbêke, Hambol, Pôrô). Elle apporte dans ce cadre un appui technique et financier à plusieurs associations locales et centres de santé.

 

PROJETS 2016-2017 SOUTENUS PAR GRANDIR

 

Djiguikoura 2

Ce projet est la poursuite des activités de PTME et de prise en charge globale des enfants et adolescents infectés à Bouaké et Korogho. 400 enfants et adolescents  séropositifs sont ciblés, de même que 200 enfants exposés, 500 femmes, 300 jeunes filles et 1 000 enfants issus des fratries des enfants séropositifs. Les activités sont :

- Le suivi médical des femmes enceintes séropositives dont les consultations prénatales ; le dépistage de l’hépatite B sera proposé à toutes les femmes enceintes et la vaccination réalisée pour les nouveaux nés de mère co infectée VIH/VHB ;

- Des séances d’informations, d’éducation et de conseil au profit des mères au cours desquelles sont abordées les questions de planification familiale ;

- La mise à disposition de contraceptifs et le dépistage des lésions précancéreuses ;

- Le soutien nutritionnel des enfants exposés ou infectés (lait maternisé, kit alimentaires, production de farine maltée, etc.) ;

- Le dépistage du VIH chez les fratries ;

- Le suivi médical des enfants et adolescents infectés ;

- Le soutien psychologique et social des enfants et adolescents infectés pour une meilleure observance (activités de groupe, entretiens individuels, annonce du statut, etc.) ;

 

Pour les adolescents, le contenu des activités de groupe est adapté afin d’aborder des questions en lien avec la sexualité. Des incitations à participer à des activités socio-éducatives et sportives pour les adolescents en difficulté sont initiées, et une aide à l’insertion socio-professionnelle pour les adolescents déscolarisés mise en œuvre.

 

Djiguikoura 2 Adolescents

Le projet, conçu avec l’implication des adolescents et des jeunes infectés par le VIH, vise à favoriser leur épanouissement et leur réinsertion socioprofessionnelle pour une meilleure rétention dans les soins. Il prévoit:

- De poursuivre la production de perles, colliers et gadgets divers destinés à la vente lors des évènements de l’association ;

- D’organiser des rencontres d’échanges entre adolescents et jeunes de Bouaké et Korogho afin de permettre le partage d’expériences positives et favoriser l’ouverture de perspectives pour ces adolescents et jeunes ;

- D’organiser des activités sportives (football, natation, etc.) ;

- De poursuivre et renforcer les activités socio-éducatives: enrichissement de la bibliothèque par des œuvres intéressant les adolescents et jeunes, organisation de l’alphabétisation des jeunes illettrés, création/reprise de la troupe de danse crée par Nzrama ayant arrêté de fonctionner par manque de moyens ;

- De former 20 adolescents aux TICS et poursuivre l’aide à la mise en apprentissage des adolescents et jeunes.

 

CONTACT

Enfance et Espoir 5CENTRE SOLIDARITE ACTION SOCIALE
Mme Penda TOURE
Tél : 00 225 31 63 79 91
E-mail : ong_csas@yahoo.fr