Kénédougou Solidarité

Kénédougou Solidarité

Prévention de la transmission mère – enfant et prise en charge globale des enfants infectés par le VIH & Insertion socioprofessionnelle des adolescents et appui à l’observance thérapeutique

 

LE MALI

Carte_mali
Données épidémiologiques
Prévalence VIH adultes (15-49 ans) : 0,9 %
Nb de femmes enceintes séropositives : [4 200 - 7 200]
% de femmes enceintes séropositives recevant un TARV prophylactique PTME : ND
% d’enfants exposés au VIH ayant accès au TARV prophylactique : ND
% d’enfants exposés au VIH ayant accès au diagnostic précoce avant 2 mois : [11 - 19 %]
Nb d’enfants vivant avec le VIH (0-14 ans) : ND
Nb d’enfants ayant besoin d’un TARV : ND
% d’enfants recevant un TARV : ND
Nb d’adolescents vivant avec le VIH (10-19 ans) : ND
% d’adolescents parmi les PVVIH : ND
Sources : UNICEF (Children and AIDS Stocktaking Report, 2013) et ONUSIDA 2013.

 

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION

Créée en 1998, Kénédougou Solidarité (AKS) est investie dans la promotion du dépistage et la prise en charge médicale et psychosociale des personnes vivant avec le VIH. AKS intervient à Sikasso et Koutiala où elle propose des services de prévention avec notamment une ligne d’écoute téléphonique, de dépistage, de prise en charge médicale (consultations, soins infirmiers, dispensation d’ARV et de médicaments contre les infections opportunistes, suivi biologique à tarifs sociaux ou gratuit) et d’accompagnement psychosocial (éducation thérapeutique, visites à domicile, aide à la scolarisation des OEV, etc.).

AKS travaille en étroite collaboration avec l’hôpital public de Sikasso et le Centre de Santé de Référence de Koutiala, où conseillers et laborantins assurent des permanences.

En juin 2015, l’association suivait à Sikasso une file active de 2 159 patients vivant avec le VIH, dont 1179 sous ARV. A Koutiala, le file active est de 945 patients vivant avec le VIH dont 729 sous ARV. Depuis 2011, AKS propose également des actions de prévention et de prise en charge aux populations les plus vulnérables : homosexuels, travailleuses du sexe, personnes handicapées et détenus. Des activités ponctuelles de prévention sont par ailleurs réalisées auprès des usagers de drogue.

Depuis 2012, grâce à un appui de Sidaction, l’association dispose de son propre centre de prise en charge à Sikasso.

 

PROJETS 2016-2017 SOUTENUS PAR GRANDIR

 

Prévention de la transmission mère – enfant et prise en charge globale des enfants infectés par le VIH

Le projet vise la réduction de la transmission mère enfant du VIH et l’amélioration de la PEC des enfants et adolescents infectés par le VIH dans la région de Sikasso au Mali (Sikasso et Koutiala). Les activités prévues sont :

Dans le cadre de la PTME :
- Des séances d’IEC de groupe au profit des femmes enceintes et allaitantes ;
- Le dépistage des nourrissons (dépistage précoce par PCR et dépistage sérologique) ;
- Un soutien nutritionnel (appui en lait maternisé 1er et 2nd âge si besoin, et en farine enrichie pour les nourrissons, appui en kits alimentaires pour les mères qui allaitent) et un suivi nutritionnel qui permettra également une détection précoce des cas de malnutrition.

Dans le cadre du suivi des enfants et adolescents infectés par le VIH :
- Des consultations médicales avec délivrance d’ARV et médicaments contre les infections opportunistes. Les bilans biologiques d’initiation et de suivi dont le dosage des CD4, CV, etc. seront réalisés gratuitement pour les enfants ;
- Des groupes de parole au profit des enfants seront organisés afin de les préparer à l’annonce du leur statut sérologique, un appui à l’observance voire un accompagnement pour une meilleure vie avec le VIH : l’annonce sera réalisée par les conseillers ou les parents selon le cas;
- Des groupes de parole pour les adolescents infectés (espaces d’échanges avec les adolescents sur la sexualité et l’observance thérapeutique) : seront associés à l’animation des ces groupes des pairs éducateurs;
- Des visites à domicile seront organisées pour soutenir le suivi des enfants et de leur famille.

 

Insertion socioprofessionnelle des adolescents et appui à l’observance thérapeutique

Le projet « adolescents » vise une meilleure insertion professionnelle et un meilleur épanouissement des adolescents infectés suivis à Koutiala et Sikasso. Pour ce faire, l’association propose :
- d’organiser une formation en sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) pour 15 adolescents dont 10 à Sikasso et 5 à Koutiala ;
- d’inscrire 6 adolescents à une formation professionnelle en coupe et couture et les doter de matériel didactique ;
- d’organiser des séances d’éducation thérapeutique à Sikasso et Koutiala ;
- d’organiser un week-end thérapeutique pour les adolescents à Sikasso (animé par deux pairs éducateurs et un conseiller)

 

CONTACT

Kénédougou SolidaritéAssociation Kénédougou Solidarité
Dr Younoussa Sidibé
Tél. : 00 223 262 10 33
E-mail : ksolidarite@yahoo.fr
Site : http://www.kenesol.org/