SOS SIDA

SOS SIDA

Appui à la prise en charge et au suivi des enfants affectés et infectés par le VIH dans la province du sud Kivu & Centre Multimédia Ados-jeunes de Muhungu

 

LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

 Carte_RDC
Données épidémiologiques
Prévalence VIH adultes (15-49 ans) : 1,1 %
Nb de femmes enceintes séropositives : 32 000
% de femmes enceintes séropositives recevant un TARV prophylactique PTME : 13 %
% d’enfants exposés au VIH ayant accès au TARV prophylactique : ND
% d’enfants exposés au VIH ayant accès au diagnostic précoce avant 2 mois : 6 %
Nb d’enfants vivant avec le VIH (0-14 ans) : 88 000
Nb d’enfants ayant besoin d’un TARV : 53 000
% d’enfants recevant un TARV : 9 %
Nb d’adolescents vivant avec le VIH (10-19 ans) : 53 000
% d’adolescents parmi les PVVIH : 11 %
Sources : (UNICEF, Children and AIDS Stocktaking Report, 2013) et ONUSIDA 2013.

 

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION

S.O.S SIDA est une association créée à Bukavu en République Démocratique du Congo en juin 2002 suite au constat d’un manque de services de santé pour les populations exposées ou affectées par le VIH et les femmes victimes de violences sexuelles en milieu rural, dans la province du Sud Kivu. Le contexte général en RDC est marqué par des années de guerre et d’insécurité généralisée surtout à l’Est, avec un effet dévastateur sur le système de santé.

L’association s’est fixé pour mission de faciliter l’accès de ces populations aux soins et au traitement. Dès 2005, elle a développé un partenariat avec MSF-Hollande pour la prise en charge médicale des femmes victimes des violences sexuelles. En 2006, SOS SIDA met en place, avec le soutien de Solidarité Sida, le Centre Intégré d’Appui aux Personnes Séropositives, CIAPS, un centre d’hébergement thérapeutique qui permet aux populations rurales d’accéder au traitement ARV dans la ville de Bukavu. Le programme d’appui aux groupes d’auto support des PVVIH (GAP) a été initié en 2008 pour encourager les malades vivant en milieu rural à se soutenir mutuellement et mieux défendre leurs droits.

Depuis 2009, SOS SIDA s’intéresse à la problématique du VIH chez les enfants en mettant progressivement en œuvre des actions de PTME et en apportant un accompagnement psychologique et social et un appui pour l’accès aux soins aux enfants infectés et affectés par le VIH. Le centre d’hébergement leur est également ouvert depuis 2009.

En juin 2014, l’association suivait 687 personnes infectées par le VIH et 270 enfants.

 

PROJETS 2016-2017 SOUTENUS PAR GRANDIR

 

Appui à la prise en charge et au suivi des enfants affectés et infectés par le VIH dans la province du sud Kivu

Le projet a pour but de contribuer à la réduction de la transmission du VIH de la mère à l’enfant et de la morbi-mortalité chez les enfants et adolescents infectés par le VIH.

Les objectifs spécifiques et activités sont :

1. Promouvoir le dépistage sérologique du VIH chez les enfants exposés : sensibilisation, appui des centres en tests de dépistage, appui à l’accès au dépistage et référence des cas positifs;

2. Appuyer un meilleur accès aux soins et traitement pour les enfants et adolescents infectés et diffuser les bonnes pratiques auprès des structures médicales : mission terrain pour le suivi médical, prévention et prise en charge de la malnutrition, aide à l’accès aux soins pour les plus démunis, réunions mensuelles avec les structures de santé;

3. Renforcer les activités d’accompagnement psychosocial : ateliers préparatoires à l’annonce, aides sociales aux enfants et adolescents en situation de précarité, sorties récréatives…;

4. Améliorer l’accès aux services de SSR pour les jeunes hommes et femmes en âge de procréer et la PTME au sein des familles touchées par le VIH : ateliers thématiques sur la SSR au profit des adolescents et jeunes infectés, consultations, soins gynécologiques et urologiques, dépistage et traitement des IST, sensibilisation sur le planning familial et les méthodes contraceptives modernes avec mise à disposition de contraceptifs pour les femmes et jeunes filles infectées par le VIH, animation de séances d’éducation sur la PTME impliquant les femmes et leurs conjoints, alimentation de substitution pour les nourrissons sevrés.

 

Centre Multimédia Ados-jeunes de Muhungu

Ce projet a pour but de promouvoir l’emploi des jeunes défavorisés à travers les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Les activités sont :

- Former 50 jeunes, garçons et filles, membres du groupe de parole du CIAPS à la maitrise de l’outil informatique;

- Créer un espace numérique (centre multimédia) où les jeunes du CIAPS et des quartiers populaires autour du centre CIAPS peuvent échanger, faire des recherches sur des sujets qui les concernent et se divertir sainement tout en apprenant de manière pratique et utile, les nouvelles technologies de l’information et de la communication ;

- Renforcer les capacités d’utilisation correcte de la langue française (expression orale et écrite), langue officielle en RDC, pour favoriser la réussite à l’école et la recherche de l’emploi.

 

Trois sessions de formation informatique de 120 heures au minimum sont organisées. Elles sont animées par 2 jeunes volontaires du groupe de parole (dotés d’un BAC informatique), sous l’encadrement d’un membre du staff et d’un ingénieur informaticien volontaire.

Un atelier de langue française est organisé pour les jeunes utilisateurs du centre pour améliorer la qualité de l’expression orale et écrite.

Le projet permet également l’acquisition de 4 ordinateurs qui, avec deux autres fournis par SOS SIDA, permettent de lancer le fonctionnement du cyber café, gratuit pour les adolescents et jeunes infectés suivis et payant pour les autres jeunes du quartier.

Ce projet contribue à mobiliser un revenu monétaire pour soutenir les jeunes.

 

CONTACT

SOS sidaSOS SIDA
Gratien Chibungiri Bisimwa
Tél.: 00 243 98 66 94 83
E-mail : sosida2002@yahoo.fr